Protéger la planète : et si chacun réduisait ses emballages alimentaires ?

La Terre étouffe sous nos déchets. Chaque français produit chaque année une poubelle géante de 390 kg. Faire ses courses devient parfois culpabilisant.

La poubelle est composée en grande partie d’emballages plastiques non recyclables. La meilleure façon de les réduire est de ne pas en emporter à la maison. Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas.

Vous voulez changer les choses à votre niveau?  Vous pouvez commencer ici et maintenant ! Comme le dit l’adage, ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières.

Pour commencer, si vous revoyiez votre manière d’envisager les courses ?

Les courses: comment s’équiper?

Des sacs en tissus sont idéaux pour les fruits et légumes ainsi que pour les produits vendus en vrac (légumineuses, céréales…).

Vous pouvez les coudre à partir de taies d’oreiller, de draps, de torchons.

Vous n’avez pas l’âme d’un couturier ? Il est possible de s’en procurer dans les magasins bio, sur internet, chez un couturier.

Des contenants et bocaux en verre seront réservés pour la viande, le poisson, la crème, le fromage….

Osez présenter vos sacs en tissus et vos bocaux au vendeur. Il peut-être surpris au début mais refuse très rarement. Rassurez-vous, vous n’aurez pas à payer le poids de votre contenant en verre: chaque balance est équipée d’un bouton appelé la tare. Cela permet une remise à zéro de la balance après avoir posé votre contenant dessus. Le fait de venir avec vos contenants peut-être également l’occasion d’engager le dialogue avec le vendeur et d’exposer votre démarche. D’autres clients peuvent se montrer intéressés. Oser va permettre à des gens de réfléchir à leur façon de consommer et peut les mener à rejoindre la communauté consciente des enjeux écologiques d’aujourd’hui et de demain.

Si vous ne pouvez acheter certains aliments que sous emballage, veuillez à le choisir recyclable.

courses

Le verre est l’emballage idéal: il peut se recycler à l’infini. C’est également un matériau neutre qui ne contamine pas les aliments, contrairement à certains plastiques dont des molécules migrent vers l’aliment quand ils sont soumis à la chaleur ou à l’acidité.

Le métal (aluminium) est également un matériau recyclable. Il est possible maintenant de trouver d’excellente boites de conserve. Vous pouvez vérifier d’ailleurs leurs qualités nutritionnelles grâce à des applications telles que Yuka. Nous ne sauront trop rappeler que les légumes frais et cuisinés à la maison sont bien meilleurs.

Les emballages cartonnés sont également recyclables mais ce matériau n’est pas recyclable à l’infini. Outre que son recyclage demande de l’énergie, il finira tôt ou tard à la décharge ou à l’incinérateur

Pour rappel: les pots de laitages, les films en plastique, les poches en plastique, le polystyrène sous toutes ses formes, les papiers sales, les emballages sales en carton ne seront pas recyclés.

Les courses: où les faire?

Les hypermarchés et supermarchés, temples de la consommation, fourmillent de produits tentateurs. Il est préférable de les éviter.

Le marché reste une institution en France. Vous pourrez y trouver des aliments locaux et sans emballages. Terminées les briquettes de crème fraîche vendues par lot de trois,  lot emballé lui même dans du plastique.  Le crémier vous versera directement la crème goûteuse dans votre contenant en verre.

Terminé le fromage vendu sous plastique. Vous allez vous en procurer directement à la coupe.

Les AMAP (associations pour le maintien d’une agriculture paysanne. Il s’agit d’une véritable démarche de consommation. Le prix du panier est fixé de manière équitable et permet au paysan de dégage un revenu décent.

Si vous avez la chance d’avoir des fermes à proximité de chez vous, profitez-en ! Certains fermiers organisent même des visites. Vous pourrez constater par vous même la manière dont l’animal est traité. Du bon fromage fermier est tellement plus gouteux qu’une pâte fromagère industrielle sans saveur !

Certaines fermes évitent dorénavant d’utiliser des conservateurs tels que les nitrites de sodium.

Et si vous essayiez le « fait maison » ?

Rassurez-vous, on ne vous demandera pas d’avoir la dextérité d’un candidat de master chef et de passer des heures en cuisine.

Eplucher une carotte et la râper au robot prendra moins de temps que d’aller acheter une barquette de carottes râpées, emballées sous plastique et bourrées d’additifs. Et si vos carottes sont bios, un léger brossage vous épargnera la corvée d’épluchage.

Besoin d’une pâte brisée ? 300g de farine, 100ml d’eau, 100ml d’huile, un peu de sel. On met tous les ingrédients dans un contenant, on le ferme bien, on secoue (ça fait les muscles) et vous avez votre pâte qui ne demande qu’à être mise en boule. Cela vous aura pris….disons…. 3 mn !

Il est possible de faire ses yaourts maison même sans yaourtière. Une simple couverture enveloppant le contenant pour permettre la fermentation et au bout de 24h, vous obtiendrez un délicieux yaourt.

Voici trois exemples parmi de nombreux autres.  De nombreux articles vous dévoileront des trucs et astuces  pour cuisiner malin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils