Les Européens ont massivement voté pour l’écologie et l’éducation

weeuropeans.eu est une instance consultative, organisée par Make.org et Civico Europa ( association sans but lucratif, indépendante et transnationale, qui vise à donner une nouvelle impulsion au projet européen et, plus particulièrement, à la démocratie et à la citoyenneté dans un monde en pleine mutation ).

Cette instance a organisé grande consultation européenne, qui a duré cinq semaines, durant laquelle les citoyens ont été appelés à faire des propositions et à voter, afin de redéfinir les priorités sur notre continent.

Les résultats viennent de paraitre et sont sans appel : les Européens appellent à une prise en compte sérieuse et urgente des enjeux écologiques.

En effet, parmi les 10 propositions ayant recueilli le plus de votes (sur 11,3 millions), quatre concernent directement l’écologie.

Une Europe verte

  • Il faut créer un programme de recyclage à l’échelle européenne. Les matières premières doivent être réutilisées plutôt que détruites.
  • Il faut protéger les forêts au moyen d’une gestion efficace, et recréer des forêts de feuillus. Pour 1 arbre coupé, 5 arbres sont plantés.
  • Il faut coordonner les limitations de produits chimiques, notamment dans l’industrie alimentaire.
  • Il faut encourager les projets d’énergie renouvelable dans les villes.

Une Europe plus sociale

A ces quatre propositions qui vont dans le sens d’une volonté de limiter le réchauffement climatique et les pollutions, s’ajoutent des propositions d’ordre social :

  • Il faut investir dans l’enseignement et la recherche.
  • Il faut protéger les droits des travailleurs dans tous les pays de l’UE.
  • Il faut s’assurer que tous les citoyens de l’UE peuvent être soignés dans les pays de l’UE avec une carte européenne d’assurance maladie.

On le voit, les préoccupations des Européens ne sont pas d’ordre économique, mais visent le bien-être : de bonnes écoles, une protection contre la maladie, et un droit du travail renforcé.

Notons que cela va complètement à l’encontre des politiques libérales à l’oeuvre un peu partout en Europe, et notamment en France. On est très loin de la « start-up nations » rêvée par un Emmanuel Macron…

Plus d’honnêteté et d’intégrité au plus hauts niveaux

Les quatre autres propositions plébiscitées vont dans le sens d’une amélioration de l’honnêteté des instances décisionnaires et d’une plus grande intégrité des multinationales.

  • Il faut cesser les niches fiscales accordées aux multinationales. Les impôts doivent être payés dans le pays où sont générés les bénéfices.
  • Il faut interdire aux criminels (p. ex. évadés fiscaux) de travailler dans le secteur public ou de se présenter à des élections en Europe.
  • Il faut disposer d’informations claires et transparentes sur l’ensemble des projets et accords au sein de l’UE.

De la Suède à la Bulgarie en passant par l’Irlande et le Portugal, les citoyens européens ont tracé une feuille de route très claire. Ils veulent une nouvelle Europe, centrée sur des valeurs fortes, socialement active, et responsable sur le plan écologique.

30.000 propositions ont été soumises au vote. Et ce sont ces 10 qui ont emporté le plus de suffrages. On ne peut que se féliciter d’une vision commune qui privilégie à la fois la lutte contre le réchauffement climatique et la destruction du vivant, et les bases de notre civilisation moderne (éducation, morale, santé). Ce programme a été présenté le 22 mars 2019 au Parlement européen.

Les candidats des différents partis en lice pour les élections européennes sauront-ils entendre – et surtout appliquer – cette feuille de route ?

Cécile Duclem

Journaliste indépendante, je cherche à montrer qu'un autre monde est possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils